Souhaitons-nous vraiment l'autonomie de nos enfants ?

Haim Guinott écrivaient : "Un de nos rôles le plus important est d'aider nos enfants à nous séparer de nous".

 

Au cours de la session sur l'autononie, je pose volontairement cette question aux participants. Si tous acquièsent au premier abord, après quelques secondes certaines voix s'élèvent pour déclarer qu'au fond, ils n'en sont pas si sûres. Si une partie de nous aspire à l'autonomie de nos enfants, une autre ne souhaite pas les voir s'envoler de sitôt. C'est ainsi tout l'importance d'être conscient de cette ambivalence de nos désirs et de la lutte interne qui se joue en nous. En comprendre la source est une étape importante dans le processus.

 

"Qu'est ce qui se passe en moi pour que je veuille retenir mes enfants ?

Qu'est ce que cela suppose lorsqu'ils seront partis ?

Qu'ai-je peur de perdre ?

Que restera-t-il de moi en tant que femme ou homme ?

Et qui est dépendant de l'autre finalement ? »

 

Au commencement, nous nourrissons nos enfants puis au fil des années nous devenons nourris par cet amour inconditionnel qu'ils nous renvoient au point que la tendance de la dépendance finit par s'inverser à notre insu. C'est pourquoi, une fois la période du "nourrisson" passée, il est essentiel pour la femme comme pour l'homme de revenir dans le couple et d'y puiser à nouveau l'amour recherché. Si il en va de l'équilibre futur du couple et de l'équilibre de chacun en tant que personne, il en va tout autant de l'équilibre de l'enfant et de son évolution vers l'autonomie et l'indépendance.

 

 

 

 

 

Visionnez un atelier en image et les témoignages  des participants

Prochaines dates de formation pour les parents :

Quelques places sont ouvertes aux parents extérieurs sur un groupe en constitution.

Bellevue / 3 jours : les 26.09 - 31.10 - 28.11.2015

En savoir plus